Accueil du site > Livres > Erythrée, un naufrage totalitaire > Erythrée, un naufrage totalitaire

Erythrée, un naufrage totalitaire

Présentation

avec Franck Gouéry

Paris, PUF, 29 avril 2015

344 pages, 21 €

ISBN : 978-2-13-063126-2

De quoi l’exode des Erythréens est-il le symptôme ? Ils sont des dizaines de milliers, chaque année, à fuir leur pays. Pourquoi risquer sa vie dans le désert, aux mains des trafiquants du Sinaï ou de Libye, avant de traverser la Méditerranée, devenue « la route la plus mortelle du monde », pour rejoindre l’Europe ? Souvent décrite comme « la Corée du Nord de l’Afrique », l’Érythrée est l’un des derniers États totalitaires. Faisant suite à une enquête de terrain, cet ouvrage examine l’origine, la nature et la déliquescence d’un régime en phase terminale. À la fois analyse détaillée de la politique érythréenne et étude de cas de philosophie politique du totalitarisme, il défend la pertinence du concept de totalitarisme « failli » ou « échoué » pour expliquer le naufrage d’un État à l’origine de l’une des plus grandes tragédies de ce début de XXIe siècle. Il contient une cinquantaine de photographies prises sur place.

Communiqué de presse (version courte) communiqué de presse (version longue) Table des matières News Release (English)

Table des matières

Avertissement

INTRODUCTION

PARTIE I – LES GERMES

Chapitre 1 – L’accumulation primitive du pouvoir (1961-1991)
La formation de l’État par la guerre
Les germes du totalitarisme

Chapitre 2 – La consolidation du pouvoir (1991-2001)
La consolidation politique
Economie : du dragon africain à l’écroulement par la guerre
La guerre de 1998-2000
La purge de 2001

PARTIE II – LA DERIVE

Chapitre 3 – Le scellement du pays
La guerre comme politique étrangère
L’expulsion des ONG étrangères
Le contrôle des télécommunications
Liberté de déplacement et tourisme

Chapitre 4 – La destruction de la personnalité
La destruction de la personne juridique
La destruction de la personne physique
La destruction de la personne sociale
L’Érythrée est-elle la « Corée du Nord de l’Afrique » ?

Chapitre 5 – La création de l’homme nouveau
Le service national à durée indéterminée
L’endoctrinement

Chapitre 6 – L’État partisan
L’Érythrée Potemkine
Le délitement de l’armée
Un État néo-patrimonial

Chapitre 7 – Un contrôle social transnational
La diaspora
La citoyenneté graduée
Partir pour devenir citoyen à part entière

PARTIE III – LES FAILLES

Chapitre 8 – La fuite
Comment fuir
La route vers Israël
L’enfer du Sinaï
La route vers l’Europe
Le drame de Lampedusa
« Ce sera toujours chez nous »

Chapitre 9 – La faillite économique
Une politique budgétaire et monétaire inefficace
Un quotidien difficile
Une révolution pour rien ?

Chapitre 10 – La potentielle fracture religieuse
Une évolution démographique au profit des musulmans
L’arabité de l’Érythrée
Le soutien du Qatar
Le Mouvement du jihad islamique érythréen (EIJM)
L’inquiétant clivage ethno-religieux

Chapitre 11 – La contestation
L’opposition en exil
La société civile internationale
La cybersociété érythréenne
La tentative de coup d’État du 21 janvier 2013
La dissidence de la population sur place
Les actions des groupes armés

Chapitre 12 – Un totalitarisme failli

CONCLUSION – UN REGIME EN PHASE TERMINALE
Les symptômes
Les agents du changement
Quelle politique étrangère à l’égard de l’Erythrée ?
Les défis de l’après-Issayas

ABREVIATIONS

GLOSSAIRE

BIBLIOGRAPHIE

LEGENDES DU CAHIER ICONOGRAPHIQUE

CREDITS

Recensions

"Si le titre de l’ouvrage donne d’ores et déjà le ton, le lecteur pourrait aisément résumer la thèse des auteurs de la façon suivante : le régime politique de l’Érythrée s’enfonce dans un totalitarisme politique digne des dystopies orwelliennes. Pour y donner de la substance, les auteurs (...) font habilement appel aux auteurs incontournables sur le thème du totalitarisme (Arendt, Aron, Hassner, etc.). C’est d’ailleurs la force de l’ouvrage qui sait excellemment mâtiner l’analyse du naufrage politique du régime érythréen comme cas d’école à l’aune de références de philosophie politique. Autant le néophyte que les experts sur les questions africaines en général ou sur celles liées à la corne de l’Afrique en particulier apprécieront cet ouvrage consacré à un pays considéré, à tort ou à raison, plutôt à la marge du tropisme géographique des chercheurs politistes francophones (...). La bibliographie sur l’Érythrée et la corne de l’Afrique est exhaustive tout en faisant la part belle à la littérature en philosophie politique sur les divers aspects du totalitarisme. Enfin, toujours sur la forme, on appréciera la cinquantaine de photos et de cartes insérées au milieu de l’ouvrage." (Etudes internationales, 47:2-3, juin-septembre 2016, p. 318).

"Ils démontrent pourquoi on peut parler de totalitarisme. Ils commencent par dresser la généalogie d’un régime issu de la guérilla contre l’Éthiopie. Depuis l’indépendance en 1991, Asmara organise la concentration du pouvoir : fermeture du pays aux organisations non gouvernementales étrangères, conscription obligatoire à durée indéterminée, décomposition du lien social... Les auteurs, qui mettent en lumière les rouages de l’endoctrinement de masse, s’interrogent sur la viabilité à long terme d’un tel système. Selon eux, la politique menée conduira à la destruction de l’État. Ils laissent aussi entrevoir que les Érythréens sont loin d’avoir abandonné toute volonté de résistance." (Le Monde diplomatique, 1er septembre 2016, p. 24).

"C’est tout l’enjeu de cet ouvrage de Jean-Baptiste Jeangène Vilmer et Franck Gouéry que d’exposer les motifs profonds de l’émigration massive actuelle au regard des mécanismes structurels qui sous-tendent État et société de ce petit pays de la Corne de l’Afrique. S’appuyant sur une enquête de terrain menée dans un pays considéré comme l’un des plus fermés au monde, Érythrée. Un naufrage totalitaire se propose ainsi de mettre en perspective soixante ans d’histoire érythréenne en réinterrogeant le concept de totalitarisme et l’opportunité de son application au cas érythréen." (Revue internationale et stratégique, 99, 2015/3, p. 160-161).

"Leur analyse a l’avantage de refuser les explications monocausales et de s’appuyer sur un travail de terrain (...) une étude qui comble un manque pour trois raisons. Premièrement, il n’existe pas d’ouvrage scientifique sur l’Érythrée en langue française. Deuxièmement, elle offre une présentation pratiquement exhaustive du pays, bien qu’ancrée dans l’histoire contemporaine. Troisièmement, elle développe une stimulante thèse de philosophie politique autour du concept de « totalitarisme failli » ou « échoué » (...). L’ensemble de l’ouvrage est dense et les références riches. Le cahier central, qui comporte une carte et des photographies, est fort utile pour appréhender cet État méconnu (...) indispensable pour ceux qui souhaitent comprendre les ressorts de l’un des derniers régimes totalitaires au monde, dont la politique a un impact dans la région, mais également en Europe" (Politique étrangère, 2015/3, p. 218-219).

"une démonstration convaincante" (L’Express, n°3344, 5 août 2015, p. 102).

"Un ouvrage exceptionnel, souvent très pédagogique (...) – chaque caractéristique du régime étant rapportée au totalitarisme avec une précision qui témoigne d’une excellente connaissance des réflexions autour de ce concept encore controversé" (Histoire & Liberté, 57, été 2015, p. 137-140).

"très documenté" (Le Vif / L’Express, 25, 19 juin 2015, p. 16).