Jean-Baptiste Jeangène Vilmer jeanbaptiste.jeangenevilmer (at) sciencespo.fr

L’éthique animale

Paris, Que sais-je ? n°3902, PUF, janvier 2011, 128 pages

ISBN : 978-2130584452

9€ (je recommande la boutique L214)

Les animaux ont-ils des droits ? Avons-nous des devoirs envers eux ? Si oui, lesquels ? Si non, pourquoi ? Et quelles en sont les conséquences pratiques ? L’exploitation des animaux pour produire de la nourriture et des vêtements, contribuer à la recherche scientifique, nous divertir et nous tenir compagnie est-elle justifiée ? L’éthique animale s’intéresse à l’ensemble de ces questions. Elle ne propose pas une simple compilation de règles idéales sur ce qu’il est « moral » ou non de faire aux animaux, mais invite à penser notre rapport au monde animal. Elle est le lieu d’un débat, souvent extrêmement polémique, dans lequel s’affrontent de nombreuses positions. Ce livre en propose le premier panorama synthétique.

Ce livre n’est pas la version poche de Ethique animale (2008) mais un nouveau texte.

Une 2ème édition, entièrement revue et mise à jour, paraîtra début 2015.

Achetez ce livre en ligne

Recensions

"Consacrant ainsi la légitimité de ce qui est devenu une authentique branche de l’éthique, les PUF ont fait entrer l’éthique animale dans la collection « Que sais-je ? ». Spécialiste de la question et auteur de plusieurs autres ouvrages traitant de la même thématique, JBJV propose avec ce petit opus un panorama plutôt complet de la question (...) dans un style particulièrement clair et efficace" (Revue de métaphysique et de morale, 2011/4, p. 561-562).

"une langue que n’auraient sans doute pas reniée les grands écrivains classiques" ; "L’objectivité de l’auteur dans la description de ces différentes écoles philosophiques ne l’empêche cependant pas de plaider pour une position personnelle et très pragmatique, et c’est le second intérêt philosophique de l’ouvrage" (Revue philosophique de la France et de l’Etranger, 2/2011, p. 270)

"un « Que sais-je ? » qui est en train de devenir un classique" (Droit animal, éthique et sciences (LFDA), 71, octobre 2011, p. 15-16)

"Si vous êtes concernés par le sort des animaux, je ne saurais que conseiller (au moins pour commencer !) la lecture de L’éthique animale, (...) clair, synthétique, court, facile à transporter, et facile à lire." (Le Post, 6 septembre 2011)

"un texte court, clair et synthétique. Il a en outre le grand mérite de présenter à un large lectorat francophone une réflexion qui s’est jusqu’ici, hélas, globalement cantonnée dans le monde anglo-saxon", "si la question de l’éthique animale vous intéresse (...), cet ouvrage, qui n’est petit que par son format, vous initiera en douceur à un champ de recherche et de réflexion aussi riche qu’incontournable" (Le libraire, 66, juillet-août 2011, p. 31).

"L’intérêt de l’ouvrage tient essentiellement au panorama clair, synthétique et bien documenté (...) qu’il propose des différentes positions théoriques s’intéressant au domaine de l’éthique animale, ce qui permet au lecteur de se forger sa propre opinion (Lectures, 22 mai 2011).

"les francophones vont pouvoir rattraper le train, voire le dépasser : à ce jour, L’éthique animale constitue la meilleure et la plus accessible introduction à ces questions qu’il m’a été donné de lire", "Pour quiconque s’intéresse et se questionne sur son rapport aux animaux, éleveur, militant végétarien, nutritionniste, propriétaire d’un chat ou simple foodie, la lecture de ce petit bouquin d’une centaine de pages me semble essentielle" (Penser avant d’ouvrir la bouche, blog d’Elise Desaulniers (Québec), 8 avril 2011).

"Par sa clarté, l’ouvrage est exemplaire", "une langue que n’auraient pas renié les grands écrivains classiques", "L’ensemble du « Que sais-je ? » est splendide et cet ouvrage, limpide et concis, remplit un créneau qui manquait, en même temps qu’il constitue un excellent outil d’éducation du grand public sur les thèses de l’éthique animale. On ne peut que vivement recommander sa lecture" Droit animal, éthique et sciences, LFDA, 69, avril 2011, p. 18-19).

"intéressant à la fois pour le lecteur qui veut découvrir l’éthique animale et pour celui qui veut en préciser certains aspects", "On peut indéniablement dire que ce petit ’’Que sais-je ?’’ est d’ores et déjà un ouvrage de référence, indispensable pour découvrir une thématique qui, à l’instar de celle des techniques - entre autres - est l’un des enjeux éthiques et politiques majeurs de ce siècle naissant" (Parutions.com, 1er mars 2011).

Une défense de "l’éthique animale contre les nombreuses objections qui lui ont été adressées dans le champ intellectuel français" (Le Monde des livres, 4 février 2011, p. 7).

Et aussi :
- L’Echo de la Ligue ROC, 85, automne 2011, p. 5.
- La Tribune, 8 avril 2011, p. 30.
- Philosophie magazine, 48, avril 2011, p. 82.
- Revue philosophique de la France et de l’étranger, 136, 2011/2.
- Evangile et Liberté, 251, août-septembre 2011.

Table des matières

Introduction

Chapitre I – La souffrance
I. L’existence d’une souffrance animale
II. La souffrance de quels animaux ?
III. La souffrance est un critère pertinent de considération morale
IV. La souffrance est-elle un critère nécessaire et suffisant ?

Chapitre II – L’antispécisme
I. L ’héritage du darwinisme
II. Une « schizophrénie morale »
III. L’analogie avec le racisme et l’esclavage
IV. Spécismes direct et indirect
V. L ’argument des cas marginaux
VI. Être ou ne pas être antispéciste

Chapitre III – Le welfarisme et l’abolitionnisme
I. Le welfarisme
II. L’abolitionnisme
III. La libération animale
IV. L’usage de la violence

Chapitre IV – La justice et la compassion
I. L ’approche par la justice
II. L ’approche par la compassion
III. L’approche féministe
IV. Justice ou compassion ? Une opposition à nuancer

Chapitre V – Les théories des droits des animaux
I. Quels droits ?
II. Feinberg
III. Regan
IV. Francione
V. D’autres théoriciens des droits

Chapitre VI – Les autres positions
I. L ’utilitarisme de Singer
II. L ’approche par les capabilités de Nussbaum
III. L ’intuition et la moralité courante

Conclusion

Bibliographie